Place de la République, Strasbourg

Place de la République, Strasbourg

Un îlot de verdure, des arbres centenaires, des édifices prestigieux tout autour… On comprend pourquoi les étudiants et les habitants du quartier aiment à flâner sur la place de la République à Strasbourg, dès le moindre rayon de soleil.

Dans ce cadre agréable, on en viendrait presque à oublier que cette place est un symbole de l’histoire multiculturelle de la ville, tantôt allemande tantôt française. Symbole, tout d’abord, parce qu’en son point central se dresse un Monument aux morts un peu spécial, inauguré en 1936. La sculpture représente une mère tenant dans ses bras ses deux fils mourants et se donnant la main : une allégorie représentant ceux qui sont morts pour la France et pour l’Allemagne pendant les guerres qui ont émaillé l’Histoire. Une véritable tragédie pour l’Alsace, où l’ami d’hier devenait l’ennemi d’aujourd’hui. Par le changement soudain de nationalité, mais pas seulement. Parfois l’un des deux fils pouvait être incorporé de force dans l’armée allemande, quand l’autre combattait dans la résistance française ! Des raisons qui expliquent que Le Monument indique sobrement « A nos morts », sans indiquer un pays.

Par son changement de nom, cette place rappelle aussi qu’elle a changé de pays. Si elle a pris le nom de place de la République en 1919, après le retour de l’Alsace-Lorraine à la France, elle s’appelait auparavant Kaiserplatz, autrement dit « la place impériale » !

Au moment où l’Alsace devient allemande, en 1871, un vaste programme d’urbanisme est mis en place. L’Empire allemand décide de déplacer le centre politique et administratif de Strasbourg, qui se trouvait dans la vieille ville, vers ce qui est aujourd’hui la place de la République. Construits sous le même régime, les bâtiments autour de la place ont la même architecture. On y trouve le Palais du Rhin (ancien Palais impérial), le Théâtre national de Strasbourg, la Trésorerie générale, la Préfecture et la bibliothèque universitaire.

Ce que cet ensemble à l’architecture très allemande nous rappelle, c’est qu’au cours de l’Histoire, Strasbourg a fait cohabiter plusieurs architectures, plusieurs religions mais surtout plusieurs peuples…

 

La place de la république sous la brume de la nuit d’hier. #strasbourg

Une photo publiée par Strasbourg Tourisme (@strasbourgtourisme) le

 

 

  • (c) Shutterstock.com
Découvrez les autres articles de ce dossier



RECEVEZ TOUTE L'ACTUALITE

Chaque semaine, découvrez en avant-première le nouveau dossier du magazine J' LA FRANCE
Adresse email
Prénom
Nom
Code Postal
Pays