Previous Next

Mis en service le 15 octobre 1846, le Phare de Bel-Air, à Sainte Suzanne, est un extraordinaire témoin : c’est le seul phare encore en fonctionnement rappelant le lointain passé maritime de l’Ile de La Réunion.

 

Un ange gardien pas infaillible

Comme tous les phares du monde, cette grande tour cylindrique a toujours guidé les marins pour les amener à bon port, dans la rade de Saint-Denis. Son rôle était plus précisément de signaler aux navires naviguant entre le Nord et l’Est de l’île, les récifs de la Marianne et du Cousin, situés à quelques mètres du rivage. Du haut de ses 20 mètres, il a fait de son mieux mais il n’a pas pu éviter le naufrage de plusieurs bateaux, le plus impressionnant étant celui de l’Adour, un courrier postal rapide de 4 000 tonnes qui sombra corps et biens le 23 janvier 1913.

 

Un phare d’hier à aujourd’hui

Le fonctionnement du feu et l’entretien des machines ont  nécessité pendant des années la présence d’un gardien. Mais depuis Jean Baillif, de 1947 à 1984, personne n’est chargée de veiller en permanence sur celui qui… veille en permanence ! Rassurez-vous, même si les routes maritimes sont moins fréquentées, il n’a pas été décidé du jour au lendemain de laisser les marins s’écraser sur les rochers ! En 1989, un système de commande automatisé a été installé pour éclairer la nuit noire de l’océan indien ! Si vous cherchez plus d’informations, rendez-vous à l’office du tourisme intercommunal installé… au pied de l’édifice. Mais il y a aussi et encore mieux, la solution de visiter ce beau phare inscrit à l’inventaire des monuments historiques.

 

Une vue imprenable

Vous avez de la chance, sauf crises météorologiques ou travaux de rénovation, il est accessible et ouvert au public depuis 2014 seulement ! Les visiteurs peuvent gravir les 12 marches de fer puis 76 marches de bois en spirale qui mènent au sommet et faire le tour de ronde : juste au-dessus de vous, admirez la lanterne du bâtiment et beaucoup plus loin, découvrez la côte Nord-Est et la vue sur le Piton des Neiges, plus haut sommet de l’île de la Réunion. Cerise sur le gâteau, ou plus exactement dessous, le rez-de-chaussée du bâtiment expose régulièrement des œuvres des artistes peintres locaux à côté de la salle des machines !


  • Phare de Sainte-Suzanne ©-Office-de-Tourisme-du-Nord-de-la-Réunion
  • Escaliers du phare de Sainte-Suzanne ©-Office-de-Tourisme-du-Nord-de-la-Réunion

RECEVEZ TOUTE L'ACTUALITE

Chaque semaine, découvrez en avant-première le nouveau dossier du magazine J' LA FRANCE
Adresse email
Prénom
Nom
Code Postal
Pays