Previous Next

En Charente-Maritime, le village de la Tremblade est un site aux multiples richesses : sa station balnéaire, son massif forestier de 5000 hectares, ses plages de sable doré…mais son chef d’œuvre brille au milieu des dunes, c’est le phare de la Coubre !

 

Phare de la Coubre, un point de lumière au milieu des dunes

Seul lueur d’espoir pour les bateaux perdus dans de folles tempêtes, cette vigie fait face à l’Océan Atlantique depuis 111 ans. Haut de 64 mètres, le phare de la Coubre marque le début de la Côte Sauvage et éclaire à plus de 50 km, ce qui en fait l’un des plus puissants des côtes françaises. Le premier édifice était en bois de chêne, avant d’être reconstruit en pierres puis en béton. Il a été peint en noir avant d’être revêtu aujourd’hui de rouge et de blanc.  Mais poussez la porte et pénétrez dans ce beau lieu pour mieux le découvrir, une visite passionnante est possible toute l’année.

 

Le phare de la Coubre vous attend de pied ferme

Elle commence par la découverte d’un écomusée qui retrace l’histoire du phare et présente les matériels nécessaires à son fonctionnement. Bonne nouvelle : un parcours ludo-éducatif éclaire petits et grands sur les mystères de ce géant de lumière. Mais le top, comme son nom l’indique, c’est le sommet. Après avoir gravi les 300 marches en colimaçon, dans un intérieur décoré d’opaline bleue, on est récompensé à la hauteur de nos efforts ! Plus que l’escalade, c’est la vue qui va vous couper le souffle. Un panorama à 360° sur la Côte Sauvage, l’île d’Oléron ou la forêt de La Coubre ! Ne perdez pas de temps, l’océan ronge la dune et le phare qui était autrefois à plus d’un kilomètre du rivage s’en rapproche de plus en plus.

 

Le pays des huitres

Avant de repartir, accordez-vous le plaisir d’une petite halte gastronomique.  A quelques pas de la Tremblade, l’estuaire de la Seudre est bordé d’anciens marais où sont installés d’innombrables parcs à huitres. Avec celles de l’île d’Oléron, elles portent le nom de l’appellation huîtres Marennes-Oléron, une des plus réputées. Un paysage unique s’offre à vous avec les marchés et les cabanes colorées des ostréiculteurs qui bordent le chenal. Arrêtez-vous, entrez dans celles de votre choix pour déguster huîtres, moules ou coquillages ! Vous n’oublierez pas de sitôt ces douces saveurs offertes par l’Atlantique.

  • Phare de la Courbe - Côte Sauvage © Office de Tourisme de la Tremblade
  • Phare de la Courbe © Office de Tourisme de la Tremblade

RECEVEZ TOUTE L'ACTUALITE

Chaque semaine, découvrez en avant-première le nouveau dossier du magazine J' LA FRANCE
Adresse email
Prénom
Nom
Code Postal
Pays