Il y a des métiers qui œuvrent grandement à la réputation et à l’identité d’une région. Il en va ainsi pour Luxeuil-les-Bains et ses alentours. La dentelle, la verrerie, la fabrication de mobilier et même la distillation sont ici érigées au rang d’art. Des savoir-faire ancestraux, appréciés à travers le monde, qui continuent à vivre. Et faire vivre…

 

La Rochère, verrerie incassable

Le verre est un matériau solide. La preuve avec la verrerie La Rochère, toujours en activité depuis sa création en 1475, à Passavant-La-Rochère. Simon de Thysac, son fondateur, avait plus d’une raison de choisir le site de La Rochère pour s’installer. Une forêt toute proche pour fournir le bois des fours, des fougères riches en potasse pour faciliter la fusion du verre, un sol bourré de silice et de chaux… les ingrédients du succès étaient réunis !

La verrerie est reprise en 1858 à François-Xavier Fouillot dont les descendants, Antoine Giraud et sa fille sont les actuels gérants. La production mécanisée apparaît dans les années 70. Le verre soufflé bouche ne disparaît pas pour autant. Les deux productions cohabitent harmonieusement et flirtent avec le haut de gamme. Des rééditions du XVIIIe siècle aux créations de designers, inspirées par l’Art Nouveau de l’école de Nancy, des arts de la table à la décoration d’articles en verre soufflé bouche, plus de 135 personnes perpétuent ce savoir-faire séculaire.

 

La Rochère produit du verre moulé-pressé, dont l’épaisseur et la couture de pression confèrent au produit une rusticité industrielle inimitable. Sa brillance particulière est obtenue par une technique de rebrûlage spécifique à la verrerie. Les verres en cristallin ont quant à eux une qualité proche du cristal. Sans oxyde de plomb, ces produits sont soufflés dans des moules en fonte ou en bois. Chacun d’eux est unique de par sa finition « vivante », emblématique de La Rochère.

 

400 Chaises et sièges exposés au Conservatoire de la cité du meuble. Renaissance, Louis, Régence, Directoire, Empire, Restauration, Napoléon, Art Nouveau, Art Déco… tous ces styles sont matérialisés par près de 1800 prototypes de chaises, retrouvés sur le site des usines réunies et exposés à Saint-Loup-sur-Semouse. C’est ici, en 1903, que trois fabriques donnèrent naissance aux Usines Réunies, vitrine mondiale d’un savoir-faire unique dont l’activité cessera en 2012. Aujourd’hui, ce haut-lieu de l’artisanat rend hommage à ces employés dont les doigts d’or étaient capables de reproduire en série des pièces uniques faites main. De quoi donner espace et inspiration aux futurs designers qui viendront bientôt s’y installer.

 

Luxeuil-les-Bains Vosges du Sud, des amours de tradition

Luxeuil-les-Bains Vosges du Sud, des amours de tradition

  • Luxeuil-les-Bains Vosges du Sud, des amours de tradition

RECEVEZ TOUTE L'ACTUALITE

Chaque semaine, découvrez en avant-première le nouveau dossier du magazine J' LA FRANCE
Adresse email
Prénom
Nom
Code Postal
Pays