Previous Next

Quand on voit l’église au premier abord, on se demande si une bande de graffeurs  en folie ne s’est pas fait plaisir sur la façade ! Bienvenue à l’église vivante et parlante de Ménil-Gondouin, dans l’Orne.

Une église haute en couleurs   

Imaginez une façade recouverte d’inscriptions en couleurs, de tailles différentes, tournoyant joyeusement dans tous les sens. N’oubliez pas d’en mettre aussi sur la porte ! Voilà, vous avez une petite idée de l’extérieur de l’église. Maintenant, poussez la porte, imaginez des murs en couleur et remettez plein d’inscription dessus. Ajoutez-y des peintures à même les murs : des peintures de médaillons, de livres, mais aussi de représentations de sculptures et de palmiers ! Vous touchez du doigt ce à quoi peut ressembler l’église vivante et parlante de Ménil-Gondouin. Mais pour mesurer à quel point cette église est unique, il faut y aller !

L’abbé Victor Paysant, un curé atypique

Lorsque l’abbé Victor Paysant est nommé curé de Ménil-Gaudouin, l’église, alors appelée Saint-Vigor, n’est même pas encore achevée. Qu’à cela ne tienne, l’abbé prendra en charge la déco lui-même ! Et au vu du résultat, on suspecte que le cher curé a été fort aise d’avoir à s’en charger… Il accumule alors bibelots, peintures et sculptures pour décorer l’église. Son but : expliquer la religion catholique par l’image. D’où le surnom qu’il donna alors à l’église, d’église vivante et parlante. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’abbé n’hésitait pas à donner de sa personne pour faire connaître son église (et lever quelques fonds…). Il a en effet édité plus de 200 cartes postales de l’église, cartes dans lesquelles il se mettait en scène !

Une église restaurée

Il ne se doutait pas que ces cartes postales allaient servir bien après sa mort. À celle-ci, en 1921, les peintures furent en effet effacées et les sculptures supprimées, la façade recouverte de chaux. Car pour être original, l’abbé Victor Paysant n’en plaisait pas pour autant à sa hiérarchie… En 2004 et 2006, l’église et sa façade ont été restaurées. Grâce aux fameuses cartes postales et à la mémoire d’une habitante centenaire !

  • Eglise vivante et parlante du Menil Gondouin intérieur © Office de Tourisme du Pays de Putanges
  • Eglise vivante et parlante du Menil Gondouin Archive © Office de Tourisme du Pays de Putanges

RECEVEZ TOUTE L'ACTUALITE

Chaque semaine, découvrez en avant-première le nouveau dossier du magazine J' LA FRANCE
Adresse email
Prénom
Nom
Code Postal
Pays