Une façade du quartier du Vieux Lyon

Une façade du quartier du Vieux Lyon

Traboule. En un mot, on est transporté dans le Vieux Lyon ! Les traboules, ces petits passages typiques qui traversent les cours des immeubles pour passer d’une rue à l’autre, ont été percés à la Renaissance. Pratique pour relier deux rues sans avoir à en percer une nouvelle ! Une façon de gagner de la place également et donc de construire davantage de logements !

Pour découvrir ces passages secrets, il ne faut pas hésiter à pousser des portes, comme celle du n° 27 de la rue Saint-Jean. Vous y trouverez une cour intérieure, des loggias à l’italienne, et, si vous regardez en l’air, des arches, des fenêtres à meneaux et des escaliers à vis. Et comme c’est un passage, ne l’oublions pas, vous sortirez au numéro 6 de la rue des Trois-Maries. Gageons que, comme beaucoup, vous tomberez sous le charme des traboules. Mais si vous voulez les voir toutes, il va falloir vous armer de courage : il en existe 230 dans le seul Vieux Lyon !

Ces traboules sont des éléments caractéristiques de l’architecture Renaissance qui a marqué le Vieux Lyon. A l’époque les quartiers sont organisés autour de 3 édifices religieux. Au sud, on trouve Saint-Georges, le quartier des artisans. Au centre, Saint-Jean : c’est le quartier du haut clergé et de l’aristocratie. Au nord, on a Saint-Paul, le quartier de la grande bourgeoisie, centre financier et commercial. Et les demeures somptueuses fleurissent avec l’installation de grandes familles de banquiers et de commerçants italiens ! Cela fait du Vieux Lyon l’un des plus vastes ensembles de type Renaissance en Europe, il s’étend sur près de 24 hectares !

Mais cet héritage architectural unique a failli se perdre. En 1960, le Vieux Lyon fait grise mine. A tel point que les projets d’urbanisme prévoyaient de nombreuses destructions. Grâce à une action commune de l’Etat (Malraux est alors ministre de la Culture), de la Ville et du monde associatif, le Vieux Lyon est le premier quartier français classé « secteur sauvegardé » en 1964. Pour notre plus grand plaisir aujourd’hui !


  • (c) Shutterstock.com
Découvrez les autres articles de ce dossier



RECEVEZ TOUTE L'ACTUALITE

Chaque semaine, découvrez en avant-première le nouveau dossier du magazine J' LA FRANCE
Adresse email
Prénom
Nom
Code Postal
Pays