Previous Next

Ne vous frottez pas les yeux, vous ne rêvez pas. Ce sont bien des vignes que vous apercevez entourées de montagnes. Dans la Drôme, elles aiment à se rapprocher des nuages.

Selon la légende, c’est à Tain l’Hermitage que l’homme aurait planté les premières vignes. Avec des coteaux exposés plein sud, à l’abri des vents du nord, on comprend mieux pourquoi. Au total, ce sont 20 000 hectares de vigne qui sont cultivés dans toute la région. Allez, on aide un peu ceux qui auraient oublié leurs cours de maths : ça fait 200 000 000 m2. Mais là, on se perd dans les bulles. Et ça tombe bien, parce que les bulles, c’est une spécialité du coin.

Ici, dans la petite ville de Die, ne parlez pas de champagne, sinon vous vous ferez taper sur les doigts. Le breuvage pétillant local est la clairette. Lionel Lerche, le directeur général de Jaillance, le premier producteur de clairette de Die, nous éclaire gentiment : « La clairette n’a rien à voir avec le champagne. Les cépages sont différents, sa fabrication aussi. » Effectivement. La clairette est mise en bouteille à mi-fermentation. Et c’est là que les mystères de Dame Nature entrent en jeu pour le plus grand plaisir de nos papilles. La fermentation s’arrêtera un peu par magie à hauteur d’un vin à 7-8 degrés. Et contrairement au champagne, aucun sucre ne sera ajouté pour faire repartir la fermentation et créer les fameuses bulles.

Comme on est gentil, on vous donne de quoi briller définitivement auprès de vos amis autour d’un verre de clairette. Certains des vignobles de Die poussent à plus de 600 mètres d’altitude, ce qui en fait l’un des vignobles AOC les plus hauts de France. Oui, techniquement, vous êtes en train de déguster l’Everest des bulles françaises, la Clairette de Die vous rapprochera des sommets.

A votre santé !


  • Office de Tourisme du Pays Diois
  • (c) Shutterstock.com

RECEVEZ TOUTE L'ACTUALITE

Chaque semaine, découvrez en avant-première le nouveau dossier du magazine J' LA FRANCE
Adresse email
Prénom
Nom
Code Postal
Pays