Previous Next

Les Limougeauds sont des malins…pour donner la meilleure « première impression » aux visiteurs qui découvrent leur ville par le train, ils ont bâti une gare hors du commun. Mais si vous avez choisi un autre moyen de locomotion, ne vous inquiétez pas, vous ne pourrez pas rater la gare de Limoges-Bénédictins qui trône sur la ville.

 

Une gare, vous êtes sûr ?

C’est bien une station ferroviaire puisqu’en 2009 le magasine américain Newsweek l’a classé cinquième plus belle gare du monde ! Mais ce chef d’œuvre « néobyzantin » ressemble à tout sauf à un bâtiment utilitaire, froid et technique. Avec sa tour et son dôme, cette immense cathédrale laïque construite sur un ancien couvent bénédictin est la Sainte Sophie du rail et du Limousin ! Un lien mystérieux semble unir les deux monuments. D’ailleurs, dans une célèbre pub Chanel pour un non moins célèbre parfum, la belle Audrey Tautou prend son train à Limoges pour rejoindre… Istanbul ! Une ligne ferrovaire imaginaire…mais totalement crédible.

 

Le phare de la ville

Implantée au-dessus des voies, la gare de Limoges-Bénédictins, est devenue l’emblème de la cité depuis son inauguration en 1929. Son architecte, Roger Gonthier a surmonté son oeuvre en béton armé d’un dôme s’élevant à 31 mètres, orné d’une charpente métallique enveloppée de cuivre. Du haut de ses 67 mètres, son campanile semble répondre aux clochers de la cathédrale, des églises Saint-Pierre et Saint-Michel. Véritable bijou art déco, elle témoigne de la prospérité de la capitale de la Haute-Vienne et du Limousin, haut lieu des arts du feu.

 

Un décor soigné aux mille détails

Rien n’a été laissé au hasard. Laissez-vous guider quelques instants à l’intérieur de la gare. Dès l’entrée principale, de chaque côté, on découvre deux grandes statues féminines symbolisant la porcelaine et l’émail, les spécialités de la ville. L’immense hall, de près de 4 000 m2, frappe d’abord par ses somptueux vitraux signés Francis Chigot, maitre verrier limougeaud de renommée internationale. Sans être un botaniste émérite, on reconnaît ensuite facilement les décors de feuillages de chêne et de châtaignier, rappelant la végétation du Limousin. La tête levée, on peut apercevoir  dans les écoinçons de la coupole quatre allégories féminines ciselées dans le stuc et représentant le Limousin, la Touraine, la Gascogne et la Bretagne. Dernier petit détail, si vous regardez au sommet du nord, une tête de Mercure, le dieu romain des voyageurs, domine le monogramme PO, signature de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans.

 

  • Gare de Limoges © OT Limoges
  • Gare de Limoges © Ville de Limoges

RECEVEZ TOUTE L'ACTUALITE

Chaque semaine, découvrez en avant-première le nouveau dossier du magazine J' LA FRANCE
Adresse email
Prénom
Nom
Code Postal
Pays