Si le grand Charles était encore de ce monde, il entonnerait certainement « Ce sont des jardins extraordinaires… » pour décrire ces deux coins de paradis. Et même si on n’y trouve pas « des canards qui parlent anglais », on ne peut vraiment pas donner tort à Monsieur Trenet.

RECEVEZ TOUTE L'ACTUALITE

Chaque semaine, découvrez en avant-première le nouveau dossier du magazine J' LA FRANCE
Adresse email
Prénom
Nom
Code Postal
Pays