Previous Next

Attention devinette : top départ ! Je suis la capitale du Beaujolais jusqu’en 1514, et la région du Beaujolais me doit son nom : je suis… ? Je suis… ? Beaujeu, bien sûr !

En 1514 toutefois, Anne de France, la fille de Louis XI, aussi appelée Anne de Beaujeu, décide de faire de Villefranche la capitale du Beaujolais. Pourquoi ? Tout simplement parce que cette ville est mieux située sur les axes de communication ! Ce n’est donc pas une trahison mais un véritable choix stratégique, comme l’explique Maryse Durhône, conservateur du musée des traditions populaires Marius Audin.

« Elle avait une vue politique des choses… Elle avait bien compris que l’avenir de la capitale de sa province de Beaujolais était là où il pouvait y avoir une extension du commerce. Mais Beaujeu reste la capitale des débuts, celle qui a donné son nom au terroir. »

La zone dominée par Beaujeu est donc devenue le Beaujolais qui couvre aujourd’hui 160 000 hectares. De l’ancienne puissance de Beaujeu, il ne reste que quelques traces dans la commune. Le château de Beaujeu a malheureusement été détruit en 1611.

Mais l’église Saint-Nicolas, consacrée en 1132 par le pape Innocent II lui-même, est toujours là, ainsi que l’hôpital de Beaujeu créé au XIIIe siècle. Et à gauche de l’église, ne manquez pas la maison des Sources du Beaujolais (un coup de pouce, c’est celle avec les colombages !). De style renaissance, sa cour intérieure en pierres dorées est charmante avec son puits voûté. Et charme supplémentaire, vous y trouverez une boutique de produits du terroir !

Aujourd’hui, Beaujeu n’est certes plus la capitale du Beaujolais, mais elle est celle de l’Appellation d’Origine Contrôlée « Beaujolais-Villages » ! Cette appellation renommée concerne 35 communes. Elle est également chef-lieu d’un canton de 17 communes où se trouvent 9 des 10 crus du Beaujolais, des vins d’excellence reconnus : Moulin-à-Vent, Chénas, Juliénas, Fleurie, Chiroubles, Morgon, Régnié, Brouilly, Côte-de-Brouilly. Bref, Beaujeu reste l’épicentre du Beaujolais.

Décidément, dans le Beaujolais, les mots terroirs et saveurs s’utilisent au pluriel…

  • (c) Shutterstock.com
Découvrez les autres articles de ce dossier



RECEVEZ TOUTE L'ACTUALITE

Chaque semaine, découvrez en avant-première le nouveau dossier du magazine J' LA FRANCE
Adresse email
Prénom
Nom
Code Postal
Pays