Previous Next

Quant on pense Pays basque, on pense immédiatement à la pelote basque. Impossible de voir l’un sans l’autre. Ce serait comme voir Laurel sans Hardy : une hérésie.

Le but du jeu : renvoyer une balle (la pelote) à l’aide d’un gant en osier (la chistera), d’une raquette en bois ou à main nue vers un mur, appelé fronton. On trouve un des ces frontons dans le Bas Cambo, un des plus anciens quartiers de Cambo-les-Bains. En face, une villa typiquement basque, avec ses murs blanchis à la chaux, ses colombages, son balcon et ses pierres apparentes.

Très longtemps, le Pays basque a véritablement vécu au rythme de la pelote, comme nous le raconte Jean-Pierre Etchegoinun Camboard, passionné. « Le dimanche après-midi, tout le monde se rassemblait. Les femmes, les enfants, tout le monde regardait les joueurs et, à côté, dans les bistrots, les vieux jouaient au Mus. Chaque quartier avait son fronton comme ici, à Cambo. Dans toutes les écoles on trouve des petits frontons ou des préaux où tout le monde pouvait jouer. Même les gens aisés avaient leurs frontons. »

Aujourd’hui, ce sport fait toujours partie de la culture du Pays basque. On y joue encore et on cultive le souvenir d’un des plus grands pelotaris (joueur de pelote) de l’histoire : Joseph Apesteguy, surnommé « Chiquito de Cambo ». Un enfant du pays, comme vous pouvez l’imaginer. Un beau bébé de 1,90 mètre et 90 kg, multiple champion du monde de pelote. Son talent a fait naître bien des légendes. Jean-Pierre Etchegoinnous en livre certaines. « On raconte qu’il avait relevé un défi avec une bouteille de champagne. On avait découpé une bouteille de champagne et il avait joué à la pelote avec ça. Il avait fait la guerre de 1914, et on disait qu’avec sa chistera, il lançait des grenades. Ce sont des légendes ! »

Assister à un match de pelote, c’est découvrir l’âme du pays Basque, un peu de ses légendes et beaucoup de sa bonne humeur !


  • Cambo les Bains Tourisme
  • (c) Shutterstock.com

RECEVEZ TOUTE L'ACTUALITE

Chaque semaine, découvrez en avant-première le nouveau dossier du magazine J' LA FRANCE
Adresse email
Prénom
Nom
Code Postal
Pays